Actualités

Solutions et enjeux d’une politique de santé et de valorisation du capital humain.

 

La définition du présentéisme indique une situation où le salarié présent au travail connait une forte baisse de productivité en raison d’une maladie, d’un mal être psychologique ou d’une profonde démotivation.

 


 

Le présentéisme est lié à l’absentéisme dont on peut rappeler la définition. L’absentéisme signifie une situation marquée d’absences du salarié au travail, répétitive ou prolongée, excluant les congés.

 

On peut interroger le lien entre l’absentéisme et le présentéisme au regard du constat suivant : on observe une montée des maladies professionnelles et une stabilité voir une légère baisse de l’absentéisme dans les entreprises (niveau qui reste très élevé à 4.26%).

Ce phénomène peut s’expliquer conjointement par, d’une part une solution d’échappatoire nuisible à la santé, « d’être présent sous forme d’absence » pour le salarié au regard d’une peur de perdre son travail, par culpabilité envers leurs collègues et d’autre part, par une incitation de l’entreprise au présentéisme et par une stigmatisation de la maladie.

Le présentéisme est aussi une situation où le salarié, en manque de reconnaissance et en profonde démotivation se désinvestit de son travail, on parle de « démission intérieure ».

 

Selon Matthieu Poirot, consultant et chercheur, le présentéisme coûte beaucoup plus cher que l’absentéisme. Il l’estime au coût deux fois plus élevé que celui de l’absentéisme à 14 milliards d’euros minimum en France.

 

Outre le coût du présentéisme à la charge des entreprises, en raison d’une perte de productivité de leur salarié (une étude américaine évalue une baisse de productivité des salariés en situation de présentéisme à 30% ou plus, Hemp. P. 2004), on peut s’interroger sur les politiques de santé des entreprises en matière de bien être au travail ainsi que sur l’image véhiculée par la société et par les entreprises des arrêts maladies. La maladie devenant une responsabilité qui n’est plus portée collectivement mais individuellement par le salarié. La santé est ainsi dépriorisée en réponse à une insécurité professionnelle.

 

Ainsi, il y a nécessité à ce que les organisations soient conscientisées au phénomène de présentéisme et abordent l’absentéisme et le présentéisme comme deux réalités reliées. Il semble opportun de mesurer ce phénomène et de réinterroger la portée des programmes et politiques organisationnels visant à contrer l’absentéisme. En effet, les mesures et les incitations contre l’absentéisme peuvent s’avérer être source de présentéisme.

Pour contrer ces deux phénomènes interdépendants il s’agit de promouvoir l’amélioration de la santé des travailleurs et leurs environnements professionnels.

 

La réalité des salariés en quête de sens, de bien être et de reconnaissances invite à repenser les politiques organisationnelles et d’élaborer, d’innover, un management conscient et respectueux du facteur humain.

La santé et le bien être des salariés est un véritable enjeu de société.

 

Piet Bordier Olivier

 

Sources :

http://www.leparisien.fr/economie/emploi/entreprises-le-presenteisme-coute-de-13-a-25-milliards-d-euros-par-an-10-06-2014-3911173.php

Hemp, P., « Presenteeism: At work but out of it », Harvard Business Review, Octobre, p.49-58, 2004.

http://www.miroirsocial.com/actualite/10237/premier-barometre-midori-consulting-du-presenteisme-au-travail

http://www.ouest-france.fr/etude-labsenteisme-dans-les-entreprises-reste-eleve-2795116

 

Nos dispositifs
Risques psychosociaux
Qualité de vie au travail

 

Activité de Conseil
 de coaching et
d'accompagnement

 

Nous contacter
Stress professionnel
Efficacité individuelle et collective